Le calvaire des femelles reproductrices en Espagne/ Martina podenca martyre prise en charge par LSF

Elle n’a été qu’un ventre durant des années,son calvaire, nous pouvons juste l’imaginer.

Elle a été trouvée hier soir errante aux alentours d’un village de la région de Séville.

Machine à produire du sang neuf,

ces femelles reproductrices vivent l’enfer en Espagne ; galgas ou podencas, c’est la même tragédie.

Détenues dans des cachots immondes  toute leur vie elles mettront bas sans jamais voir la lumière, à même le sol avec à peine de quoi subsister pour ne pas mourir de faim.

Est-ce que sa vieille carcasse trop usée pour continuer à faire des portée  a été jetée dans la rue par son bourreau tel un détritus ou est-ce qu’elle a réussi seule à s’échapper de cet enfer ?

Nous ne le saurons jamais, toujours est-il qu’elle n’était pas très loin d’un « bouge » à galgueros, ces endroits bien gardés faits de bric et de broc où sont détenus les galgos et les podencos,

sorte de camp de concentration où les histoires les plus sordides se jouent, des mouroirs bien connus de tous dans lesquels des centaines de chiens sont entassés et où certains mourront de maladie ou de faim après des années d’agonie, tel est le sort réservé au femelles reproductrices.

À bout de forces, elle a été immédiatement emmenée au refuge de la FBM et prise en charge par l’équipe vétérinaire.

Elle est dans un état de maigreur extrême et son corps est rongé par l’infection, la priorité aujourd’hui est de stabiliser son état avant de pouvoir lui retirer cette énorme tumeur mammaire.

Martina est prise en charge par Lévriers sans Frontières et sera proposée en parrainage

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

afin de nous aider à financer ses soins et ses futures interventions.

Malgré son âge avancé tout sera mis en œuvre pour la sauver, le but étant de  lui offrir un doux foyer même si ce n’est que pour quelques mois,  juste pour qu’elle ait ce qu’elle n’a jamais eu, un peu d’amour et de chaleur.

Elle sera rapatriée en France le 18 novembre lors de mon prochain voyage en Espagne.

Nous espérons que quelqu’un aura la bonté de venir l’accueillir pour de lui offrir un petit bout de vie tranquille au coin du feu avec un bon dodo douillet. C’est tout ce que nous demanderons pour elle.

Et n’oubliez  de commander notre calendrier 2018 pour un petit coup de pouce à l’association.

Tout simplement merci de ce que vous ferez pour Martina.


 
 

10 pensées sur “Le calvaire des femelles reproductrices en Espagne/ Martina podenca martyre prise en charge par LSF

  • 30 septembre 2017 à 8 h 31 min
    Permalink

    Juste lui offrir ce qu’elle ne connaît….l’AMOUR, la chaleur d’un vrai foyer, un panier bien douillet et de bonnes gamelles….Courage Martina nous sommes tous là pour te soutenir….Gros câlins et ondes positives ma chérie.
    Merci à la FBM. Merci Odile.

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 9 h 31 min
    Permalink

    Une fois de plus, les larmes coulent en voyant l’état de cette chienne. Je suis touchée en plein cœur. Je parraine Martina et vous envoie un 1er cheque dès ce matin. Tiens bon Martina, accroche toi à la vie, tu es à l’abri maintenant. Merci Odile de la ramener en novembre. Tu vas enfin connaître le bonheur, je te le souhaite de tout mon cœur.

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 10 h 23 min
    Permalink

    Comment rester « zen » quand on voit ces photos !!!! la gorge se noue, les larmes ne sont pas loin….
    Toujours les mêmes envies d’éradiquer ces bourreaux, ces détritus humains.
    Il lui faut des adoptants responsables, aimants, et du calme. Elle a droit à une fin de vie débordante d’amour, un dodo douillet et bien chaud, des gamelles délicieuses et tout et tout de meilleur
    Odile et son équipe vont faire en sorte que tu aies tout çà ma tite mémère

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 10 h 34 min
    Permalink

    Oh misère pauvre petite mamie, j’espère qu’elle va s’en sortir et qu’elle pourra connaître ne serait-ce qu’un peu le bonheur.Je lui envoi pleins d’ondes positives et des milliers de caresses.

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 11 h 18 min
    Permalink

    toutes ces pauvres petites chéries

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 11 h 59 min
    Permalink

    Oh mon Dieu… Une fois de plus, les larmes coulent en lisant l’histoire de Martina et en voyant les photos. Cette tumeur, ce corps décharné, et son oeil très abimé lui aussi.
    Et toujours la même question lancinante : comment des êtres humains peuvent-ils laisser ainsi d’autres êtres sans soin, sans amour, sans nourriture, des années durant ?
    Qui sont ces gens sans aucune once d’humanité, ou même de pitié ? Des monstres à mes yeux.
    Odile, je vais vous commander cette année encore le calendrier LSF et 2 autocollants.
    Celui de cette année nous a accompagnés tous les jours. Je n’oublie pas les galgos, même si je fais bien peu pour eux…

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 14 h 20 min
    Permalink

    J’ai encore pleuré en regardant cette vidéo. C’est plus fort que moi, je ne supporte pas de voir un animal souffrir. Ces gens sont des monstres ! En 2017, voir des horreurs pareilles c’est inimaginable! Je ne comprends pas qu’on ne puisse rien leur faire…

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 20 h 30 min
    Permalink

    Comment peut on laisser un être vivant dans cet état ? C’est scandaleux ! Je ne supporte pas, si j’avais le propriétaire devant moi, je l’insulterais. J’espère qu’il paiera pour ce qu’il fait à ses chiens. Je vous envoie un chèque pour cette petite chérie. J’espère qu’elle va s’en sortir et profiter encore de belles années avec de bons adoptants. C’est vraiment désolant….

    Répondre
  • 2 octobre 2017 à 19 h 53 min
    Permalink

    Qu’ajouter……….? Si ce n’est que dans son regard pourtant abimé, je suis certaine d’y voir que Martina a compris qu’enfin elle était entre de bonnes mains! Et ça voyez-vous, ça m’épate toujours!
    Merci d’avance à celui, celle, ceux? qui lui offrira/offriront une fin de vie (que je lui souhaite la plus longue possible) paisible et entourée d’amour. Je suis certaine,là encor,qu’elle rendra tout au centuple ♥

    Répondre
  • 7 novembre 2017 à 9 h 18 min
    Permalink

    comment va martina ? est-t’elle toujours en adoption Odile ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *