Les blablas de la présidente d'LSF/ Larmes….

Page blanche

Rien ne vient ce matin

Juste une ribambelle de sentiments mélangés

Peine, chagrin, torpeur, pensées

Écrire un mot derrière un autre mot pour dire ses maux

Larmes, crocs, arme fatale

La mélodie des mots, une touche puis une autre

Puis on recommence

Résonance

Ainsi va la vie

Le clavier sur lequel je pianote

Ne pas chercher à comprendre
Page blanche

Les mots me viennent comme ça

J’en place un puis un autre

Rien de concret, dans ma tête

Tristesse

Vendredi, Sylvie, notre amie

Il est 17 h elle rentre

Noir

Terribles images, l’inimaginable, l’insupportable

Elle hurle, elle crie

Horreur absolue

 Décrire l’indescriptible

Impossible

Un de ses amours a tué un autre de ses amours.


 

Comment ?

Aimer encore celui qui a fait ça

Comprendre l’incompréhensible

Pour lui pardonner

Mort

Oublier un tel carnage

Panser ses maux

Comment ?

Ne pas culpabiliser

Je ne sais pas

Le temps fera son œuvre

On a l’habitude de dire ça

À toi Sylvie notre amie

Nous sommes tous avec toi

Par la pensée

Juste pour te réconforter

Enfin pour tenter…

20 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF/ Larmes….

  • 30 septembre 2017 à 9 h 09 min
    Permalink

    Pardonner à un humain un tel acte de cruauté, c’est impossible pour moi. Même le temps n’y ferait rien !!
    De tout coeur avec Sylvie.

    Répondre
  • 28 septembre 2017 à 19 h 19 min
    Permalink

    J’ai connu ça un chien que j’avais adopté au refuge a pourchassé s’est acharnée et massacré une lapine adorée sous les yeux de son pere lors de notre absence J’ai detesté ce chien j’aurais eu un fusil je l’aurais tué N’ayant pas de voiture j’ai du le garder 2 jours de plus avant de le ramener au refuge je n’aurais jamais pu garder ce chien ça peut choquer mais c’est ainsi c’est arrivé à d’autres personnes chacun reagit à sa façon Bon courage !!

    Répondre
    • 28 septembre 2017 à 19 h 51 min
      Permalink

      on ne naît pas juge, on le devient marie-agnes

      Répondre
  • 28 septembre 2017 à 11 h 47 min
    Permalink

    les mots me manque. De tout mon cœur avec toi Sylvie

    Répondre
  • 28 septembre 2017 à 8 h 15 min
    Permalink

    Je compatis sincèrement, je ne sais pas non plus ce que je ferais si ça devait arriver aux miennes.
    Tout mon soutien moral pour ce moment douloureux

    Répondre
  • 27 septembre 2017 à 11 h 38 min
    Permalink

    Bonjour Sylvie
    Mes pensées vont vers vous et vos 2 chiens. Je vous souhaite b7eaucoup de courage pour la suite. J’ignore qu’elle décision je prendrais si cela arrivait avec mes 2 fifilles.
    Ne culpabilisez pas,ce sont malheureusement des choses qui arrivent et qui ne s’expliquent pas forcément.
    N’oubliez pas que ces chiens vous les avez sauvez de l’enfer et que grâce à vous ils ont connu l’amour et que c’est encore possible pour l’un d’entre eux.

    Répondre
  • 27 septembre 2017 à 0 h 15 min
    Permalink

    Ulla,ma première galga arrivée à la maison en 2001 a sacrifié sur l’autel du jeu et de l’instinct mon superbe Julot, angora gris, j’ai sangloté puis, dans un mouvement de fureur, ai enfermé ma chienne pendant 48 heures en lui donnant à manger et à boire mais sans lui adresser la parole et ce, avec le cadavre du chat dans la pièce ; elle n’y a pas touché et au bout des deux jours est sortie la queue entre les pattes et la tete basse, elle n’ a …plus jamais touché à un chat ; il faut avoir le courage de le faire puis après de tourner la page et d’essayer de reconstruire… Ulla s’est endormie le 19 avril 2017…voyez le chemin parcouru ensembles….COURAGE

    Répondre
  • 26 septembre 2017 à 23 h 07 min
    Permalink

    Ma peine est double:pour mon amie Sylvie,femme au grand cœur qui subit cet événement traumatique si tragique et pour cette pauvre galga qui n’aura décidément vraiment pas eu de chance…
    Je partage ton deuil Sylvie et t’envoie toute mon affection.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 à 17 h 30 min
    Permalink

    Pardonner me semble un peu difficile ! Comment retrouver la confiance quand on ne comprend pas la cause de ce geste ? Un peu de jalousie ? Un jeu qui finit par une excitation excessive ? Tout est possible. Maintenant je ne connais pas Sylvie mais je la plains car là c’est la double peine et perso je ne pourrais plus avoir de contacts amicaux avec l’auteur de la mort de l’un de mes loulous. Une tragédie pareille reste gravée à jamais (je parle pour moi …) et je le confierais à des gens de confiance sans autre chien bien entendu, par sécurité. Depuis que j’ai eu connaissance de cette horrible accident je n’arrête pas d’y penser et je ne voudrais pas être à la place de Sylvie

    Répondre
  • 26 septembre 2017 à 16 h 41 min
    Permalink

    malheureusement, rien n’apaisera pour l’instant ta peine …et l’horreur que tu as vécu….
    du courage il va t’en falloir…pour remonter la pente.
    pas d’autres mots…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *