Les blablas de la présidente d'LSF /Le lévrier galgo race de chiens devenue à la mode…

Le lévrier galgo race de chiens devenue à la mode, grâce aux réseaux sociaux et au nombre croissant d’associations qui poussent comme des champignons, ou à cause d’eux, tout dépendra du sens que prendra la démarche que vous ferez.

Soit elle sera mûrement réfléchie et aboutira dans de bonnes conditions en respectant l’éthique de Lévriers sans Frontières, alors nous serons heureux de vous compter parmi nos adoptants et de vous accueillir dans notre grande famille.

Soit elle sera compulsive et elle avortera très vite ou pas, tout dépendra du temps et de l’énergie que vous aurez décidé de nous faire perdre.

Soit elle sera uniquement guidée par la notion d’acquisition sans aucune compassion pour l’histoire du galgo, bien souvent vous n’aurez que faire de leur martyre puisque de toute façon c’est un lévrier sociable très beau et jeune que vous désirez acheter à bas coût, mettant très souvent les associations en concurrence , ce sera alors au plus offrant, dans ce cas précis nous ne donnerons pas suite à votre demande et nous n’hésiterons pas à vous le faire savoir très vite et de manière directe.

Il y a du monde sur le « marché du galgo » alors pourquoi ne pas faire le vôtre et ne pas faire jouer la concurrence. Ce sera donc au plus offrant, à celui qui proposera les meilleures conditions, nous sommes souvent surpris de constater que le client est rapidement servi.

Chez LSF le client n’est pas roi et peu importe qu’il adopte chez nous ou pas, mais s’il devient trop exigeant il sera vite balayé d’un revers de manche et sans ménagement, notre priorité étant de dénoncer leur martyre et de fédérer nos futurs adoptants à la cause que nous défendons si ardemment.

En revanche l’adoptant est roi et la vraie démarche de cœur sera reine, peu importe le galgo que vous choisirez dans ce cas-là, dès lors que respecterez le travail des bénévoles et  notre engagement.

Ils ont tous droit à la vie.

Leur vie justement, leur passé douloureux, les 50 000 sacrifiés chaque année, le nombre infime qui en réchappent et qui sont pris en charge par les refuges espagnols puis par les associations de protection animale européennes.

Jamais nous ne devons oublier d’où ils viennent, ni bafouer nos valeurs, toujours nous devons garder en mémoire que notre but est de venir en aide à tous les galgos sans discrimination d’âge ou de couleur comme le font les refuges lorsqu’ils les récupèrent, eux ne les choisissent pas considérant qu’ils ont tous droit de vivre.

Malheureusement, et il est là le véritable problème, nous sommes de plus en plus confrontés à la loi du marché et à la demande croissante pour des galgos femelles petites « type whippet » sociables, jeunes, mignonnes et indemnes de toutes maladies

Alors les noirs, les mâles, les plus meurtris, ceux qui ont subi des violences telles qu’ils en restent traumatisés, ceux-là resteront dans nos refuges et deviendront des oubliés, des taulards, ceux dont dont personne ne veut pour délit de sale gueule.

Nous ne devons pas oublier qui nous sommes, ni les valeurs qui guident notre mission de protection animale, ni succomber à la loi du marché.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/charte-dethique-de-levriers-sans-frontieres/

Si votre démarche d’adoption est sincère, si vous adhérez à la charte d’éthique de Lévriers sans Frontières alors vous serez bienvenus chez nous, dans le cas contraire passez votre chemin.


 

20 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF /Le lévrier galgo race de chiens devenue à la mode…

  • 30 novembre 2017 à 9 h 29 min
    Permalink

    Comme j’aimerais tous les sauver, ça me rends malade quant je les regarde tous, car j’ai de la place mais ensuite ce sont les moyens comme je le répète. Pour les nourrir et surtout le vétérinaire.
    Et puis les gamins ont déjà décidé que nous avions déjà un pied dans la tombe, Dimanche c’était la fille et il y a 2 jours le fils ( << avez-vous une convention obsèques, j'espère qu'on va pas récupérer des dettes et les animaux etc etc… ) oulàlà !
    Alors là ! déjà que je viens d'avoir que 56 ans, que je n'ai pas profité de la vie parce qu'il fallait bosser pour tout leur payer et surtout….ne pas me faire comprendre que je suis vieille maintenant, moi qui ai horreur de vieillir.
    Comme je suis de nature franche et direct bref!… fallait pas pousser mémé dans les orties. Comme j'ai répondu à mon fils, je t'ai donné naissance quant j'ai eu à peine 19 ans…PAF! dans la gueule!
    ça se passe très bien avec les chats, je t'ai envoyé des photos Odile. Cion est tombé du ciel pour moi, super la vache qui rit pour lui donner son médoc et il y pense le gars et balu aussi car chez-moi, pas de jaloux.
    Je leur donne tous les jours une snack au poulet, Cion est très joueur et hier gerard à reçu la saucisse à la face. MDR!
    Que j'aimerais en prendre 2 de plus mais ( les gamins) et surtout, c'est triste, on a un poêle neuf qu'on peut installer en bas mais gerard n'est pas bricoleur. Je pourrais faire un appartement en bas, il y a même 2 portes neuves sous plastique…il ne sait pas les poser.
    AAH! les options des hommes comme des femmes ne s'affichent pas sur le front…Dommage !

    Répondre
    • 30 novembre 2017 à 9 h 32 min
      Permalink

      Si il y a une âme généreuse parmi les bricoleurs outillés et toi Odile rassurer les gamins… ça pourrait le faire
      Car je ne suis pas vieille et j’ai pas un pied dans la tombe!

      Répondre
  • 26 août 2017 à 20 h 37 min
    Permalink

    On s en moque bien de la race moi j aimerais pouvoir ouvrir mon coeur et ma maison à un petit pour lui montrer ce qu est l amour merci encore pour eux

    Répondre
  • 25 août 2017 à 0 h 21 min
    Permalink

    Merci pour tout se que vous faite pour ces merveilles de levriers

    Répondre
  • 23 août 2017 à 15 h 37 min
    Permalink

    Je connaissais la race depuis longtemps mais nous avons mis (mon fils et moi) 3 ans avant sauter le pas à nous poser toute les questions possibles et inimaginable car avoir un animal est un acte réfléchit comme avoir un enfant, même si pour certaine personne cela se passe de commentaire. Cela fera bientôt 8 mois que nous avons notre gazelle venant d’une autre association, lorsque je vois à présent un peu même beaucoup trop d’association émerger à droite à gauche sans suivre réellement leur loulous cela me met hors de moi car pour moi les animaux ne sont pas une marchandise mais des êtres vivants tout comme nous ! Pour moi si les vraies associations se battent pour sauver, galgos, podencos, greyhounds et les autres races de leur enfer ce n’est certainement pas pour les confier à des personnes irresponsables qui n’ont même pas pris a peine de se renseigner sur la race et qui ne vont même pas leur offrir la vie qu’ils méritent !
    Je sais que plus tard j’adopterai de nouveau et j’aimerai également devenir famille d’accueil cela notre futur projet mais nous ne le réaliseront pas avant d’avoir une meilleure situation.

    Répondre
  • 22 août 2017 à 15 h 59 min
    Permalink

    Odile, hélas le propre de l’Homme est de trouver toutes les options de perversions y compris des systèmes les plus vertueux. Et au risque de me faire lyncher par les déçus et les autres associations qui vous débectent… Même ces « fameuses » associations ayant parfois pignon sur rue sont les premières à dévoyer la pureté de l’engagement pour ces chiens… Et OUI ! On critique beaucoup LSF…. Mais au moins chez LSF entre le nombre de délégués régionaux et la volonté farouche que le chien reste au-dessus de tout… Les kilomètres ne comptent pas, et le cœur des FA témoignent de l’engagement sans concession : quel que soit le chien, le besoin, l’urgence du cas… les portes s’ouvrent… Et voyez-vous Odile, si ça peut vous consoler, vos détracteurs n’attaquent pas que votre personne et statut de présidente… Tout ceux qui vous sont dévoués subissent aussi les détractions de ces « bonnes femmes de la PA »… Mais peu importe, l’important est que la force du cœur soit le seul moteur de combat au service des animaux. C’est bien-sur encore beaucoup d’énergie pour dévoyer et déjouer les dérives la procédure d’adoption, mais il n’y a pas un galgo qui ne soit pas digne de votre combat et de l’adhésion des gens qui vous suivent.

    Répondre
  • 22 août 2017 à 15 h 49 min
    Permalink

    Vous avez raison et d’autres races de chiens ont fait les frais de cette « mode » notamment les huskies.
    Apres avoir perdu notre shi tzu en janvier 2016, nous ne pensions pas adopter un nouveau chien car trop de peine… je pleurais chaque soir ma titi et je regardais les chiens a l’adoption sur internet et j’ai decouvert les personnes qui abandonnaient leur chien âgé sur le bon coin! Nous sommes finalement tombés sur un site qui parlait de ces chiens maltraités en Espagne. Je n’ai pas cessé de parlementer avec mon mari pour en adopter un. Aujourd’hui nous sommes heureux et nos chiens aussi. Stark est arrivé chez nous en juin 2016 et Terri l’a rejoint fin mai 2017. Quel plaisir de les voir se prélasser sur le canapé et courrir a perdre haleine. Mon seul regret est de ne pouvoir en sauver plus… nous remercions LSF de nous avoir fait confiance .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *