Merci à Gisela fondatrice de la fondation Benjamin Mehnert / Sans toi le monde serait plus pauvre

Merci Gisela sans toi le monde serait plus pauvre

Gisela Mehnert est celle qui a consacré son existence au sauvetage des galgos, race de chiens maudite, massacrée au nom d’une tradition ancestrale dans un pays qui ne respecte pas les lois de protection animale en vigueur dans la communauté européenne.

Celle qui sans tapage a donné tout ce qu’elle possédait pour lutter contre le mal qui se perpétue depuis la nuit des temps en Espagne.

Chaque année cette femme discrète, grâce à la Fundación Benjamín Mehnert, qu’elle a fondée et dont l’activité dans la région de Séville a commencé en 2008 sauve environ 1 000 Lévriers chaque année !

Gisela Mehnert est celle à remercier, pour tout le travail qu’elle accomplit et qu’elle accomplira encore avec le soutien d’un grand nombre d’associations  partout dans le monde et notamment celui de Lévriers sans Frontières pour la France.

Des rumeurs courent selon lesquelles la Fondation Benjamin Mehnert ( FBM) n’aurait  pas besoin de fonds parce qu’elle est bien couverte économiquement par la fortune de sa fondatrice Gisela. C’est faux absolument faux, tout cela n’est qu’un ramassis de mensonges pour discréditer le travail phénoménal de toutes les personnes et les associations engagées à ses côtés et qui luttent pour sauver des vies et pour que cesse un jour le martyre des galgos en Espagne.

La Fondation est un puits sans fond parce que les soins pour les chiens, leur subsistance et le maintien de toute cette énorme structure ont un coût qui chaque mois atteint des chiffres très élevés, et tout cela sans aucune aide de la part du gouvernement espagnol.

Gisela Mehnert est celle qui avec un immense amour se bat chaque jour de sa vie pour sauver ces âmes perdues.
Merci Gisela sans toi le monde serait plus pauvre, les milliers de galgos seraient morts et nous n’aurions pas eu l’honneur de serrer la main d’une héroïne du nouveau millénaire !

Nous te remercions encore pour tout le travail accompli et nous serons toujours à tes côtés pour maintenir à flot ta fondation, notre fondation à tous.

Merci encore à Gisela Mehnert aussi au nom de tous les chiens qui sont confortablement sur nos canapés qui sans toi sans doute n’auraient jamais vu la lumière et connu l’amour…

Et tout simplement merci Gisela pour ces trois jours passés avec toi lors de la grande fête annuelle de Lévriers sans Frontières.

12 pensées sur “Merci à Gisela fondatrice de la fondation Benjamin Mehnert / Sans toi le monde serait plus pauvre

  • 13 juin 2019 à 15 h 23 min
    Permalink

    Comment puis-je arriver â adopter un de ces gentils/ aimant et sportifs Lévriers ?
    J’habite à Milford Connecticut USA

    Répondre
    • 17 juin 2019 à 8 h 43 min
      Permalink

      Il faut vous adresser à une association aux USA

      Répondre
  • 16 mai 2019 à 12 h 09 min
    Permalink

    Nous ne connaissions rien des lévriers, mais nous avons adopté deux femelles à 10 mois d’intervalle. Vraiment, nus ne le regrettons pas. Quelles bêtes adorables de gentillesse et d’amour absolus!

    Répondre
  • 15 août 2017 à 19 h 01 min
    Permalink

    En quelques mots ce sont 2 grandes dames Odile Brochot et Gisèla Mehnert ,il y a pas de bons délégués et ni de bons bénévoles si il y a pas a la barre de bon capitaine !!! MES PLUS SINCERES RESPECTS MESDAMES , Vive LSF & FBM

    Répondre
  • 13 août 2017 à 22 h 16 min
    Permalink

    Une grande Dame , merveilleuse ambassadrice de la cause des Galgos ….

    Répondre
  • 13 août 2017 à 11 h 34 min
    Permalink

    Oui il devrait y avoir plus de personnes comme Gisela mais aussi comme toi Odile. Toute votre énergie est consacrée depuid des années aux lévriers martyrisés en Espagne. Sans vous 2 nous n’ aurions jamais croisé ces merveilleux chiens qui méritent d’ être adoptés. Est ce qu’ il n » y a pas une expression qui dit: on est sali par plus sale que soit. Tout ces gens qui critiquent feraient bien de regarder dans leur assiette. Et je suis sûre que leur assiette ne doit pas être très propre. Moi je vous soutiendrais car je suis sûre à 1000 % de votre honnêteté.

    Répondre
  • 13 août 2017 à 11 h 34 min
    Permalink

    On a l’impression de se trouver dans un potin mondain comment peux t’on descréditer une association comme la FBM qui se bat chaque jour pour les galgos pour les sauver, les soigner et les faire adopter qui sont ces gens qui se permettent de dire ces choses?? ils n’ont pas de cœur, pas d’état d’âme et aucune compassion pour les galgos… regardez-vous dans une glace et faite le point de ce qu’est votre vie et vous verrez que votre cœur est froid vos sentiments inexistants et que vous méritez aucune compassion . Les galgos, nous on les aiment, on leur ouvre notre cœur comme le fait Gisela mais ça, ça doit déranger en Espagne. on essaye par tout les moyens que tout cela s’arrête mais les personnes comme Odile, Gisela et bien d’autres ne s’arrêteront pas à ces ragots de bas étages .En tant qu’adhérente de lévriers sans frontières j’ai vu le travail effectué de mes propres yeux et je peux vous affirmer que tous les dons sont les bienvenues quels qu’ils soient ,les soins coûtent très chers pour réparer tout ces loulous cassés
    Désolé pour ce mot mais je dis merde à tout ces gens négatifs et à ceux qui se reconnaîtrons qui sont jaloux que lévriers sans frontières et la FBM fassent autant de choses

    Répondre
  • 13 août 2017 à 10 h 58 min
    Permalink

    Et même si elle avait une fortune colossale….rien ne l’ obligerait à consacrer sa vie aux galgos !!! Merci donc MADAME de les sauver et l ‘adoption de 1 ou plusieurs galgos que vous avez sauvés est notre humble contribution à votre combat et à celui….d’Odile

    Répondre
  • 13 août 2017 à 10 h 15 min
    Permalink

    OUI! un grand MERCI car votre implication a sauver les Galgos nous a permis de partager l’amour inconditionnel de ces merveilleux compagnons que grace a vous nous avons pu adopter ::ils nous rendent au centuple l’amour que nous leurs portons

    Répondre
  • 13 août 2017 à 9 h 21 min
    Permalink

    Courageuse petite NANDY, qui jamais n’aurait pu connaître le bonheur sans le secours de la FBM….. et l’engagement sans faille de Lévriers Sans Frontières.
    Les rumeurs blessent, c’est certain, mais elles ne peuvent tuer celles et ceux qui ont le coeur pur ! Les jaloux existeront toujours malheureusement, dommage pour eux ils ne connaîtront jamais l’Amour inconditionnel.

    Répondre
    • 13 août 2017 à 18 h 53 min
      Permalink

      c’est bien vrai ! et d’autant plus que nous avons le bonheur d’être sa nouvelle famille pour toujours ! un amour de petite Galga !

      Répondre
      • 16 août 2017 à 9 h 40 min
        Permalink

        Bonjour, je suis très heureuse pour Nandy. Elle qui en fin d’année dernière se trouvait entre la vie et la mort ! J’espère que la fracture de sa patte ne porte pas atteinte à ses galopades, et que son âme de tendre galga est cicatrisée maintenant. Merci à vous de lui donner ce bonheur tant mérité. De ma part, donnez lui de tendres caresses et des bisous.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *