Que ceux qui ne veulent pas voir vivent les yeux fermés…A tous nos anges à l'âme cassée

Mon petit ange tout cassé. Mais que t’ont-ils donc fait ?

Quelles sont ces vilaines balafres qui sillonnent ton cou ? Comment ont-ils osé ?

Tu es si jeune, si doux, si tendre. Tu es mon ange immaculé.

Pour eux un simple objet. Tes grands yeux si inquiets.

Ton corps tendu qui sursaute au moindre geste. Ta peur de franchir le seuil, de te retrouver enfermé, où tout peut arriver. Comme j’aime te regarder dormir, les yeux enfin clos.

Ce long sommeil si mérité que là-bas tu n’as jamais pu trouver.

Trop de tension, de promiscuité, trop de peurs accumulées. Ici tu dors profondément, chaque jour tu t’étends un peu plus sur ce canapé devenu ton lieu de sécurité. J’y ai déposé quelques os à ronger.

 Je sens ton regard sur moi quand tu es couché, la tête entre les pattes.

Tes yeux grands ouverts qui ne cillent pas et qui m’observent inlassablement.

Tes pupilles dilatées comme pour fouailler au tréfonds de moi, tu me sondes, tu t’interroges, tu te demandes ce que j’attends de toi, si tu peux me faire confiance. Pourquoi me ferais-tu confiance d’ailleurs ?

Jusqu’à présent tu n’as connu que les coups, la souffrance et les cris.

Tu as très peur de la main humaine, et même ces petits gâteaux que tu aimes tant ne te feront pas approcher dès que la main se tend vers toi. Même la voix te fait sursauter. Alors c’est un dialogue muet que nous avons entamé. Nous nous regardons, et en silence avec les yeux nous nous parlons.

Comment peut-on en arriver là ?

Quel est ce monde où l’on ne panse plus… que les blessures ?

Mon petit ange tout cassé. Mais que t’ont-ils donc fait ?

Quand tu es arrivé en France on pensait mettre la lumière sur toi, on pensait te faire exister. Enfin, toi l’anonyme. Mais aucun regard ne s’est posé sur toi, pas une demande, pas une question.

Tu es devenu l’invisible, celui que personne ne voit. France/Espagne : même combat ?

Mon pauvre ange, personne n’a voulu de toi. Cela me crève le cœur pour toi, c’est comme si on t’abîmait une nouvelle fois.

Combien de temps encore devras-tu payer pour le mal que l’on t’a fait ?

Mais laissons-les t’ignorer. Ils ne comptent pas. Ils ne comprennent pas. Moi, je te garderai, non contrainte et forcée, mais parce que je sais celui que tu es et que je vois celui que tu deviendras.

Jour après jour je réparerai ta petite âme cassée, je panserai ces blessures que l’on t’a faites et tu deviendras celui qu’au plus profond tu as toujours été.

Et que ceux qui ne veulent pas voir vivent les yeux fermés.

Pour Milka (ex-Miguel).Val son adoptante

 

14 pensées sur “Que ceux qui ne veulent pas voir vivent les yeux fermés…A tous nos anges à l'âme cassée

  • 26 octobre 2017 à 10 h 02 min
    Permalink

    merci Val

  • 19 juillet 2017 à 12 h 51 min
    Permalink

    tous ces commentaires plus émouvants les uns que les autres çà remue un peu en dedans et les larmes ne sont pas très loin ! je pense que chaque adoptant de l’un(e) de ces magnifiques chiens qui ont connu l’enfer durant des mois voire des années, est conscient des obstacles à franchir, un par un, sans vouloir brûler les étapes, surtout pas exiger quoi que ce soit, laisser venir, y aller en douceur toujours, pas de cris, pas de gestes brusques. Il faut prendre son temps, et petit à petit çà se fait tout seul et le moindre progrès est tellement ????? je n’ai pas de mot pour exprimer ce plaisir immense d’avoir réussi un petit pas vers d’autres petits pas à venir. Nous adorons notre galga et je n’ai qu’une envie c’est qu’elle partage ses courses effrénées avec une copine. Mes 2 autres chiens ne suivent pas la gazelle !!!! Pour l’instant le mari n’est pas vraiment d’accord car 3 chiens dans le camping car + une chatte qui a besoin de son homéo chq jour çà fait du boulot. Mais je ne désespère pas …..

  • 6 juillet 2017 à 19 h 45 min
    Permalink

    que d’émotions qui se mêlent dans cette lecture

  • 6 juillet 2017 à 17 h 20 min
    Permalink

    comme je vous comprends, comme ce post m’a remué les tripes et ramené 8 ans en arriere à l’arrivée de mon grand charmeur, le corps marqué de cicatrices, la queue coupée, tout tremblant de peur. depuis deux ans, je peux le dire, il nous fait confiance, il est heureux, il s’est completement ouvert. meme si a l’exterieur je restes vigilante, car il a encore des moments ou son passé ressurgit. mon grand charmeur vieilit, j’ai un lien tres fort avec lui nous sommes tous les deux fusionnels, c’est ma beauté fatale, mon grand charmeur. un vrai bonheur de les voir evoluer, faire des progrès, s’ouvrir eux qui ont tant soufferts !!!! quand le moment sera venu j’ouvrirais ma porte à nouveau….. longue et belle vie a toi, tu est magnifique, les gens ne savent pas ce qu’ils ratent ! merci pour lui <3

Commentaires fermés.