Les blablas de la présidente d'LSF/ Entre le marteau et l'enclume..

C’est la canicule en Espagne, la température frôle les 40 °, cette chaleur est très difficile à supporter dans les refuges autant pour les humains que pour les chiens.

Ils sont très nerveux, il suffit  d’un petit rien pour qu’une  bagarre éclate au sein d’une meute pendant les sorties, c’est la loi du plus fort et celui qui se retrouve à terre n’a que très peu de chance d’en sortir vivant si un humain n’intervient pas au plus vite.

Le pauvre Molly en a fait les frais, il s’est fait littéralement déchiqueter par ses congénères alors il est là à l’infirmerie pour ses soins car les blessures s’infectent rapidement l’été à cause des mouches et également parce qu’il est difficile de réintégrer dans une meute un chien qui s’est fait attaquer,  car il sera à nouveau la tête de Turc des autres et risque fort d’y laisser la vie.

Alors il faudrait le sortir en urgence mais voilà c’est un mâle et je n’ai pas suffisamment de familles d’accueil pour les mâles… mais je dois le laisser.

Et il n’y a pas  que lui, il y en a tant d’autres qui attendent désespérément qu’une main se tende.

Grisela me fend le cœur, je tourne, je cherche une solution pour elle, elle est paralysée, pauvre amour, son corps est couvert d’escarres, mais les vétérinaires de la FBM pensent qu’elle pourra peut-être remarcher un jour alors ils ne baissent pas les bras.

Je vous l’ai déjà dit, c’est comme ça là-bas, chaque vie compte et tout est mis en œuvre pour les sauver.

Et Paquita arrivée au refuge avec une terrible blessure, une noiraude au museau blanc le genre dont personne ne veut… Pareil je ne sais pas si je vais la prendre en charge, pourtant je le devrais…

Oui, c’est tellement facile à dire, vous devriez faire ceci, vous devriez faire cela, mais on fait avec les moyens du bord comme on peut mais certainement pas comme on veut.

Et la pauvre Delfa pour laquelle j’ai annulé ma réservation quand Rocio m’a dit qu’elle était positive à la leishmaniose, c’est tellement compliqué pour les faire adopter en plus elle est noire alors je culpabilise mais je ne l’oublie pas, elle est là dans un petit coin de ma tête, on verra…

ET Rayo le taulard ,pauvre galgo, il purge 2 ans de refuge et on vient d’apprendre qu’il est également atteint de cette maladie si courante en Espagne, alors je suis à deux doigts de faire comme pour Delfa, de le laisser tomber comme une vieille chaussette car il va croupir ici dans une de nos familles d’accueil, comme les craintifs, il va prendre la place d’autres qui resteront du coup au refuge…

Et en plus il n’est pas compatible avec les chats et j’ai tellement peu de familles d’accueil sans chats et qui acceptent de prendre des mâles, je les compte sur les 5 doigts de ma main, alors comment faire, j’ai toujours la conscience entre le marteau et l’enclume.

Quel dilemme, quel crève-cœur de devoir faire des choix et de laisser sur le carreau les plus nécessiteux, ceux qui ont tant souffert et qui pourtant paient le plus lourd tribut.

Ce n’est pas juste et ce n’est pas de la vraie protection animale

Véro, notre déléguée Suisse, est à la FBM en ce moment pour répertorier les taulards et les pauvres malheureux, et il y a de quoi faire.

Allegreta a une fracture de la hanche, il paraît qu’elle est mignonne mais c’est une poilue, vous savez un peu barbuda, j’en ai une comme ça et les gens n’aiment pas, on a du mal à les faire adopter.

Je sens bien le dédain à peine caché  quand ils voient  la mienne qui est amputée en plus, oh c’est moche, oh je n’aime pas, je l’ai entendu tellement souvent… Ça sort comme ça, ça vient du cœur et moi, ça me fait de la peine à chaque fois, pour elle.

Et si chez nous les humains il n’y avait que les beaux, les minces, les intelligents qui aient le droit au bonheur et à la vie … Allez du balai tous les autres, eh bien, il n’y aurait plus grand monde sur cette planète !!

De toute manière tout tourne autour de la beauté « oh celui-là, il est beau » « oh celle-là qu’elle est mignonne », beauté et sociabilité, attention ça va de pair.

Les autres, ils s’entassent dans les refuges, et nous assistons impuissants à cette terrible et injuste discrimination.

C’est ce qu’on appelle de la protection animale et ça me donne envie de gerber parce que moi, je n’y  suis pas à ma place dans cette protection animale là, celle qui est dictée par notre société de consommation.

Quand je vois qu’en novembre 2016 j’ai voulu donner la chance à deux pauvres galgas très craintives qui étaient au refuge depuis plus d’un an et qui n’avaient pratiquement aucune chance d’en sortir et qu’elle sont encore dans nos familles d’accueil , je suis révoltée.

Laitris et Célia sont devenues  les taulardes d’LSF !! Et elles sont belles alors imaginez si elles étaient moches !!

Les deux cumulés on peut remballer !!

Personne n’en veut, que voulez-vous que je vous dise ?

Sauver un galgo OUI, mais les trois quarts du temps il nous faut livrer du clé en main, du beau, du sociable, du pas trop grand suivant la taille de la bagnole ou de l’appartement, du joueur pour les gosses, du qui ne se sauve pas, du qui revient au rappel , du qui n’aboie pas même à l’extérieur à cause des voisins, du qui reste seul pendant 10 heures, et j’en passe et des meilleures…

Désolée pour ceux que je vais encore écorcher, mais j’avais besoin de vider mon sac, les blablas sont faits pour ça.

La PA, il faut la vivre de l’intérieur pour comprendre tout ça, si vous saviez !

Au fait machin ton clin d’œil tu peux te le mettre ou je pense !!

ça c’est un p’tit message perso, il se reconnaîtra machin .

RIP !!!

16 pensées sur “Les blablas de la présidente d'LSF/ Entre le marteau et l'enclume..

  • 6 novembre 2017 à 14 h 39 min
    Permalink

    et je te le redis Odile, tu es coincée, tu veux vraiment qu’une ou celui-ci s’en sorte, dis-moi le, n’hésites pas, je ferai avec. rosefrancedumont25@gmail.com

  • 6 novembre 2017 à 14 h 35 min
    Permalink

    pas de discrimination avec moi. Peut-être parce que j’étais très moche avec un nez aquilin, un horrible nez crochu dont j’ai souffert jusqu’à ce que l’on m’opère, et encore je suis tombée sur une crevure d’orl qui m’a demandé un dessous de table, il n’avait pas le droit et aujourd’hui je sais que l’opération aurait été prise par la sécu et réalisée par un pro. Aujourd’hui j’ai un nez bousillé, je respire par la bouche et il n’y a plus rien à faire.
    Quant vous n’êtes pas dans la norme, on vous fait du mal gratuitement, on vous met à part. J’en passe des pires et des meilleurs .
    Comme je les comprends ces chiens.
    Balu reste très craintif mais qu’est-ce qu’il est gentil, un chien qui se retient et qui préfère pleurer la nuit pour que vous vous leviez pour lui ouvrir la porte.
    Cion ha! mon bébél! quest-ce qu’il me fait rire, il s’est bien remplumé le gars. D’un coup de tête il ouvre la porte mdr!. Il n’est pas propre, et alors! je nettoie, c’est la vie ! Vous parlez d’un coup ( quant on sait occupé des personnes âgées et surtout d’un vieux vicieux qui faisait exprès de faire dans sa culotte pour se faire nettoyer le zizi ). JE PRÉFÈRE UN TOUTOU NA!
    Bref! vous le savez, je préfère les déshérités , celles et ceux qui n’ont aucune chance.
    Mais, une adoption est un acte réfléchi, de la place c’est pas ce qui me manque, le courage, l’amour pour eux, non plus.
    Rita se remet de son opération, tumeur non maline ouf!
    Payer à été très facile pour moi, je mets de l’argent de côté juste pour mes animaux, ainsi je ne suis pas prise à la gorge.
    Mais quant j’adopte, c’est pour de bon.

    • 6 novembre 2017 à 14 h 36 min
      Permalink

      au fait mon facebook est piraté, j’essaie de le récupérer, la galère

  • 25 octobre 2017 à 20 h 32 min
    Permalink

    comment faire pour adopter grisela repondez moi svp merci

    • 26 octobre 2017 à 4 h 51 min
      Permalink

      Elle a été adoptée en Allemagne

  • 14 juin 2017 à 6 h 36 min
    Permalink

    C’est très compliqué en effet et je comptais car ça me fend le cœur de voir tant de malheureux qui souffrent… j’aimerais tant pouvoir faire plus, en prendre un de plus, un de ceux que personne ne veut mais ma famille n’est pas d’accord. Trois chiens est le maximum autorisé… je suis impuissante, alors je fais des dons pour compenser mais je sais bien que ça ne suffit pas.

Commentaires fermés.