Espagne / L'envers du décor, loin des plages, des yachts et des paillettes, des milliers de lévriers galgos sont massacrés en toute impunité…

La mer, les flots et du soleil plein la peau, le mois de juin bat son plein et les vacances d’été sont d’ores et déjà programmées…

Beaucoup d’entre vous prendront la route pour l’Espagne, les côtes et ses plages magnifiques où tout est fait pour séduire les touristes.

Le sud et sa belle région andalouse, ses traditions, le flamenco, la paella, et tout ce qui se cache derrière tout ça et que vous ne savez pas…

Loin des paillettes, des yachts, des plages ensoleillées, des dizaines de milliers de lévriers galgos sont exterminés chaque année en toute impunité, là juste sous votre nez.

 C’est le dramatique tableau que je vous dresse aujourd’hui et l’envers du décor…

Alors, si vous allez là-bas, n’oubliez pas que ce pays européen ne respecte en aucun cas les lois de protection animale et que le gouvernement est solidaire du massacre de milliers de ces chiens qui en aucun cas ne sont considérés comme des êtres sensibles et vivants mais comme des outils de chasse dont les propriétaires ont le droit de se débarrasser en les emmenant tout simplement à la mort.

Les perreras où ils sont acheminés tout au long de l’année pour y être exterminés en masse sont des endroits sordides d’ou les lévriers n’auront aucune chance de sortir vivants et pire encore où ils devront agoniser 12 jours durant sans aucun soin en attendant l’injection létale qui les emmènera enfin vers la délivrance.

La mort sera  le seul salut pour 50 000 galgos chaque année et bon nombre d’entre eux succomberont dans une lente agonie.

Un galgo ne mérite même pas une mort rapide et propre pour la majorité des  propriétaires qui les exploitent pour la chasse récréative ou pour les courses à pari d’agent.

L’argent, le nerf de la guerre, et  le commerce  des galgos en rapporte beaucoup, sans parler du trafic et de ces élevages  clandestins où les femelles vivent un enfer innommable, des années durant elle mettront bas.

Quelques lois sont votées par-ci par-là, histoire de donner un os à ronger aux militants qui se battent sur place pour dénoncer le martyre de ces pauvres chiens, mais elles ne sont jamais respectées.

C’est de notoriété publique dans le sud de l’Espagne, les galgueros (chasseurs) ont tous les pouvoirs  et ils se protègent entre eux puisqu’ils sont pour la majorité gros propriétaires terriens, commerçants, policiers ou engagés politiquement.

Alors bien évidemment les plaintes déposées par les refuges et les associations n’aboutissent que très rarement.

Un homme qui n’est pas passionné par la chasse aux lévriers n’est pas un homme en Espagne, alors vous comprendrez bien que cette tradition ancestrale n’est pas prête de s’arrêter.

Dès son plus jeune âge un enfant sera conditionné à casser du galgo !!!

Mais nos protecteurs espagnols ne baissent pas les bras, ils continuent de lutter et d’accueillir des chiens malgré  les conditions d’accueil qui sont bien souvent déplorables dans les refuges à cause du manque d’argent.

À Ecija, ce galgo a été trouvé il y a quelques jours  attaché à la grille du refuge

À Tobarra, 3 pauvres malheureux viennent d’être sauvés d’une mort certaine, ils ont été arrachés in extremis des mains de leur bourreau qui venait purement et simplement d’en tuer 5 autres qui n’étaient plus exploitables pour la prochaine saison de chasse.

Et Leona aussi, recueilli avec ses chiots…

À Abyda 3 chiots également ont été trouvés…

Pareil à la Fondation Benjamin Mehnert qui chaque jour ouvre ses portes à de pauvres malheureux qui arrivent bien souvent dans des états épouvantables.

Et ça n’arrête pas, toute l’année c’est comme ça…

Nos prochains sauvetages sont prévus le 17 juin et le 1er  juillet

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Faites entrer un ange dans votre maison, adoptez un galgo, vous verrez, ce sont des chiens merveilleux qui en aucun cas ne méritent un tel supplice.

Continuons à nous battre pour sauver des vies en espérant qu’un jour nous verrons la fin de ce terrible massacre perpétré chaque année en toute impunité.

 

32 pensées sur “Espagne / L'envers du décor, loin des plages, des yachts et des paillettes, des milliers de lévriers galgos sont massacrés en toute impunité…

  • 11 juin 2017 à 21 h 50 min
    Permalink

    Je suis du Quebec Canada et je trouve abérant de traitement un animal de la sorte. Ici, nous avons maintenant une loi au criminel pour la violence et maltraitance faites aux animaux. Ces bourreaux n’ont-ils pas compris qu’ils ont aussi des poumons qui respirent et un petit cœur qui bat dans leur corps? Et qu’ils souffrent autant que si l’on administrait ces traitements à un humain? Ils méritent la prison à mon avis, et l’interdiction de posséder des animaux, quelque soit la race, à perpetuité.
    Si j’étais de votre région, je n’hésiterais pas une seconde à en adopter un et aider à l’adoption de ceux-ci en informant tous mes contacts… pauvres bêtes… j’en pleure… moi-même je possède un Fox Terrier et je n’imagine pas que quelqu’un ferait subir ces sévisses à ma petite Nala.

    • 5 octobre 2017 à 22 h 38 min
      Permalink

      mille bravos a vous christine cela prouve que vous avez le bon coeur que dieu te protege et vous donne la santé et le bonheur . vraiment il ma plu beaucoup votre commentaire sur l’animals . Je suis de l’algerie grand bonjour a vous au revoir merci encore

    • 22 juin 2019 à 14 h 57 min
      Permalink

      Oui mais au Canada on massacre les baleines, et apparemment, l’elevage industriel des cochons est vraiment inhuman……

  • 9 juin 2017 à 14 h 34 min
    Permalink

    Moi je veux bien adopter un de vos pro malheureux 0496848094 et faire un don
    Madame cransquint Belgique

    • 9 juin 2017 à 15 h 45 min
      Permalink

      Bonjour, pouvez- vous je vous prie remplir le formulaire de demande d’adoption en ligne sur notre site. Dès réception notre représentante Belge vous contactera. D’avance merci pour votre soutien à notre cause

  • 8 juin 2017 à 15 h 04 min
    Permalink

    Jamais je n’irai passer des vacances en Espagne, jamais je ne donnerai un centime à ces barbares…. Je n’achète plus rien qui vienne de ce pays, ni fruits, ni légumes…… J’ai quatre amours dans ma vie, ce sont mes quatre galgos et je pleure à chaque fois que je lis ou vois les horreurs que subissent ceux restés là bas. Merci à tous ces bénévoles et à vous Odile

    • 9 juin 2017 à 9 h 55 min
      Permalink

      Je comprend votre réaction, j’ai la même avec les départements français où se déroulent les corridas… Mais n’oubliez pas tout de même que tout ce qui est fait, l’est grâce aux bénévoles espagnols…. nous ne sommes qu’un des maillons de la chaîne. Faire le boycott de l’Espagne et de leurs produits c’est aussi mettre en difficulté ces personnes.
      La solution n’est pas aussi simple. Il faut, je crois, en parler au maximum. J’ai croisé des ressortissants espagnols qui ne sont pas au courant de ces pratiques. Ne pas se décourager!
      Robin

      • 11 juin 2017 à 19 h 22 min
        Permalink

        Depuis le temps longtemps que la maltraitance en Espagne des lévriers, est diffusée et rediffusée, par internet via les associations, les espagnols ne seraient pas au courant! Illettrés, pas connectes, NON GROS MACHOS, aider les bénévoles en dons direct, mais ne plus acheter de produit Espagnol si ce pays ne fait rien contre ces barbares.

    • 9 juin 2017 à 23 h 58 min
      Permalink

      Querida señora yo soy española y adoro los animales con esto quiero decir que gracias a Dios no todos los españoles son así .
      Es triste ver esta raza ,como los tratan yo me digo ,porque en vez de acusar todos los españoles no hacen que paguen estos criminales que ensucias nuestro país de esta manera
      Ay que meterlos ala carcel,y hacerles pagar multas saladas !!!
      Gente así por desgracia ay en todos los paises !!! Los animales tienen que ser respetados como los seres humanos porque aveces son mejor que las personas saben amar incondicionalmente yo los quiero ❤️Querida señora espero que cambie su opinión .
      cordiales saludos

      • 10 juin 2017 à 9 h 55 min
        Permalink

        Je suis tout à fait d’accord avec vous Adela !!

  • 8 juin 2017 à 11 h 59 min
    Permalink

    Que dire face à ces monstruosités que nous connaissons si bien, nous les fidèles lecteurs de ce blog ?
    Les quelques chanceux que vous sauvez, connaissent la vraie vie, une fois chez nous. Mais ils sont si peu nombreux au regard de tous ceux qui son massacrés.
    Continuez, malgré tout, à dénoncer encore et toujours ces pratiques barbares, que si peu de gens connaissent.
    Quant à passer des vacances en Espagne : JAMAIS !

    • 8 juin 2017 à 14 h 36 min
      Permalink

      Je dis comme vous, des vacances en Espagne : JAMAIS
      Quand on aime vraiment les animaux, on ne va pas en Espagne, en plus, il y a la corrida

      • 9 juin 2017 à 9 h 54 min
        Permalink

        Perso, je boycotte aussi les villes taurines du sud de la la France : Nîmes, Arles, Alès, Bayonne, Mont-de-Marsan, Dax : on peut aussi se rendre sur le site de ces villes et leur écrire pourquoi on ne leur rendra jamais visite 🙂 !

        • 11 juin 2017 à 22 h 37 min
          Permalink

          Vous avez entièrement raison
          pour ma part j habite a 30 km d Ales et pour la feria rien ne compte que l alcoolisme et les corridas
          je suis anti corrida c est le maire actuel qui a mis les corridas au gout du jour il y a plus de 20 ans il n y en avait pas

  • 7 juin 2017 à 20 h 13 min
    Permalink

    les images sont terriblement dures, mais la réalité l’est sûrement encore plus. Les Galgos qui vivent ces horreurs souffrent dans leurs chairs, dans leur âme, et sans des Anges comme LSF qui en sauvent quelques-uns, les autres meurent dans l’indifférence totale ! j’ai très mal en pensant à eux, merci encore Odile

  • 7 juin 2017 à 15 h 35 min
    Permalink

    Toutes ces horreurs et cette cruauté me révolte aussi , j’en ai honte car l’humain peut faire preuve des pires bassesses, la cause des galgos est un vrai combat que je soutiens , j’ai adopté l’un d’eux avec tellement de bonheur , mais je voulais envoyer un message à tous ceux qui sont horrifiés par ces tortures , réfléchissez quand vous achetez votre viande , elle est issue d’un animale aussi , qui souffre de la même façon que nos chiens,, sensible comme nos chiens , intelligent capable d’empathie comme nos chiens , et à qui on fait subir les pires sévices pour finir dans nos assiettes, alors allez au bout de votre humanité et ne fermez pas les yeux sur ce que vous ne pourriez pas supporter sur votre animal préféré juste pour votre plaisir gustatif!
    Notre humanité et notre morale ne doit pas s’arrêter au bord de notre assiette…

  • 7 juin 2017 à 11 h 23 min
    Permalink

    Toutes ces cruautés me brisent le coeur, mais me donnent encore et toujours plus l’envie de me battre pour ces loulous….qui, pour moi ne sont pas des chiens mais, des êtres vivants. Des êtres pleins de sentiments, de ressentis, qui ont un droit fondamental….celui du respect et de l’Amour. Merci à LSF et à toutes les associations présentes là-bas sur le terrain, confrontées à la souffrance et à la mort ! Merci pour ce grand dévouement à la cause des chiens martyrs ! Continuons de nous battre pour qu’enfin cesse cette barbarie !

  • 7 juin 2017 à 10 h 50 min
    Permalink

    Un long cycle sans fin qui semble sans solution…et pourtant!!! Quand on me dit mais ce que tu fais ni changera RIEN, je réponds que oui peut-être nous nous battons contre des moulins à vent mais que pour EUX, ça change TOUT!
    Je suis l’heureuse maman de la pauvre petite Careta dont vous pouvez voir au dessus quelques photos quand elle a été jetée à la perrera puis ensuite après son opération, et bien pour elle, oh combien, cela a TOUT changé. Petite Careta d’infortune devenue Moïra, déesse de ma vie. Qu’ils sont loin les jours de peine et de douleur maintenant. Chaque nouveau jour, je vois sons regard pétillant, plein de vie, empli de bonheur et je me dis qu’on a gagné, qu’on a gagné sur l’horreur.
    Depuis un taulard que personne ne semblait voir la rejoint et chaque jour est un cadeau, je vous l’assure 🙂
    Ne les oubliez pas, ils vous rendront au centuple ce que vous leur donnerez et poserons un voile de douceur sur votre vie comme jamais vous n’auriez pu imaginer.

  • 7 juin 2017 à 9 h 47 min
    Permalink

    ce ne sont pas des chiens, les galgos, ce sont des amours sur pattes : doux, intelligents, calmes, nobles ….

    • 7 juin 2017 à 10 h 57 min
      Permalink

      Tous les chiens sont des amours à quatre pattes, toutes races confondues alors SI les galgos sont des chiens

  • 7 juin 2017 à 9 h 28 min
    Permalink

    Mon Coeur saigne quand je vois toute cette misère et cette cruauté envers ces pauvres chiens. Comment un « humain » peut il en arriver à faire de telles atrocités…je ne comprends pas. Ont-ils seulement un Coeur ? Je pleure devant toutes ces photos abominables. A quand une prise de conscience ….je ne serai certainement plus de ce monde si cela arrive un jour. Mais c’est mon voeu le plus cher. Merci à tous les bénévoles qui font un boulot formidable et également aux adoptants qui ouvrent leur Coeur.

Commentaires fermés.