A tous les galgos qui mourront en martyrs et que l'on n'oubliera jamais…

Il y a des regards que l’on n’oublie jamais et qui toute votre vie hanteront vos nuits, lorsque au cours d’un cauchemar vous serez là-bas en Espagne, le pays où tant de galgos meurent dans le silence et la dans la souffrance.

50 000 passeront chaque année le mur de l’arc-en-ciel, c’est le chiffre annoncé par les associations de protection animale, et, bien entendu, démenti par le gouvernement et les sociétés de chasse. Eux ne comptent que les galgos exterminés dans les perreras, qui ont officiellement l’obligation de les répertorier, mais la réalité est tout autre et vous comprendrez aisément que les chiffres ont tout intérêt à être falsifiés.

La réalité est pire encore car il faut ajouter à ces 50 000 ceux qui seront détenus des années durant dans le noir des cachots, que chaque galguero possède, ces galgos oubliés, ceux dont le supplice ne s’entend pas, ne se voit pas. Ce seront principalement des femelles utilisées pour la reproduction.

En fait en Espagne personne n’a intérêt à ce que tout cela s’arrête car le marché du galgo est très porteur et beaucoup de riches galgueros sont propriétaires terriens ou commerçant ou à la tête de grosses entreprises et engagés politiquement.

Il y a également les gitans qui vivent du trafic des galgos en plus de celui de la drogue, c’est un marché très lucratif. Personne ne peut entrer dans les camps même pas la police, et je peux vous certifier que les galgos qui y sont détenus vivent l’enfer.

C’est donc l’omerta la plus totale, le pot de fer contre le pot de terre et on peut dire que les galgueros sont des intouchables sans parler de ceux qui sont dans la Guardia civil (police) et qui bien évidemment s’arrangent pour que les plaintes déposées par les associations n’aboutissent pas.

Ce sera un dur et long combat, et ce n’est pas demain que nous en verrons la fin.

Il y a parfois quelques petites avancées, comme par exemple il y a quelques années l’obligation d’indentification par puce électronique, mais seuls les gros éleveurs répertoriés respectent cette loi car ils n’ont pas le choix. Les autres, tous les galgueros et les gitans, n’ont que faire de la loi.

Soit ils posent les microchips qu’ils retirent ensuite au couteau avant de se débarrasser du galgo, microchip qu’ils utiliseront pour un autre galgo et ainsi de suite…, soit ils ne les posent tout simplement pas.

Le problème est complexe en réalité,  la chasse est très ancrée en Espagne, et sous couvert des autorités c’est une tradition ancestrale tout comme la tauromachie et c’est tout un système à faire tomber. Alors vous pouvez imaginer que les murs qui se dressent devant nous sont immenses.

Et puis quand on voit qu’en France, le mouvement la République en marche vient d’investir la torera Marie Sara comme candidate de la 2e circonscription du Gard pour les élections législatives !!

Alors là les bras nous en tombent, c’est une honte pour la France et un affront cuisant à tous ceux qui luttent pour la cause animale.

Le combat est loin d’être gagné…

19 pensées sur “A tous les galgos qui mourront en martyrs et que l'on n'oubliera jamais…

  • 27 juin 2017 à 14 h 09 min
    Permalink

    Je suis outré d apprendre qu’il y a dans notre gouvernement une personne qui martyrise des animaux quelle honte pour la France de toute façon ces personnages ne sont même pas puni ou pas chère sa me rend malade

    Répondre
  • 13 mai 2017 à 23 h 54 min
    Permalink

    Le texte de Virginie BEN MOUBAMBA n’était ni pro ni anti MACRON, il parlait de la dignité des femmes en général.
    Quand au choix de Marie SARA, ça craint, ceci dit, si on élimine des hommes politiques de tous les partis tous les chasseurs, toreros et mangeurs de viande ( ce qui se passe dans les abattoirs n’est guére mieux …) il risque de ne plus rester grand monde !

    Répondre
  • 13 mai 2017 à 23 h 07 min
    Permalink

    Malheureusement la fin n est pas pour demain….Merci de l information concernant l investiture de Marie Sara et de la pétition contre ça. ..pétitions signées et partagées. Comment espérer des améliorations si en France la situation empire…….

    Répondre
  • 13 mai 2017 à 23 h 04 min
    Permalink

    Ils aiment le sang.
    Cherchez qui ou ce qui nous gouverne, et vous comprendrez…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *